Café Citoyen 24 Septembre 2016

Compte rendu – Café Citoyen

 Samedi 24 septembre 2016

La laïcité

 

Le samedi 24 septembre, de 10H à 12H, à la salle du Club de l’EVS-MJC Serge-Gainsbourg, a eu lieu le Café Citoyen sur le thème de la « laïcité ». La séance s’est déroulée avec le soutien d’un participant averti sur le sujet, afin notamment de rappeler précisément la notion de « Laïcité ». Une exposition était également proposée afin de définir et présenter brièvement cette notion.

Le café citoyen débute par un rappel historique de la laïcité, ainsi que sa définition et son rapport à la religion (la laïcité n’est pas anti-religion mais anticléricale).

La loi de 1905 – sur la séparation des Eglises et des Etats, et sur ses applications concrètes – questionne beaucoup les participants et amènent grand nombre de débats :

-                     Des bâtiments religieux (comme les églises) appartiennent à l’état, ou sont vendus à l’état puis aménagés en lieu d’habitation,

-                     Des écoles privées sont financées tout ou partie par l’état (Cependant, il est rappelé que de façon générale, tout ce qui est privé n’est pas systématiquement religieux),

-                     Dans certaines villes françaises, la religion est très présente et, de par sa puissance économique et financière, a un impact sur le fonctionnement, les décisions politiques de ces villes, en dépit de notre « république laïque »,

-                     La place des émissions religieuses sur une chaîne publique.

Les dérives possibles de la laïcité sont évoquées, par exemple, lorsqu’elle est utilisée comme procédé d’exclusion, ainsi que la notion de laïcité selon les pays/la religion :

-                     Il est souvent difficile pour les personnes musulmanes de penser que la plupart des gens en France n’ont pas de religion.

-                     En Chine, la notion de laïcité n’a pas de sens, car plusieurs religions cohabitent, et les gens peuvent aller de l’une à l’autre sans aucun problème.

-                     L’impôt du culte « Kirchensteuer » en Allemagne.

En conclusion, la Loi de 1905 impose des cadres difficiles à interpréter, où la notion de laïcité est claire seulement sur le papier. De plus, il est difficile de sortir, en quelques siècles, de 1500 ans de joug religieux. Ainsi, malgré nous, notre éducation est empreinte de religion. Enfin, force est de constater qu’en l’absence de religion, les gens tendent à y revenir, d’où l’importance de l’éducation civique, et des valeurs qu’elle véhicule.

Le prochain café citoyen aura lieu

Samedi 3 décembre, à 10H

Thème : La solidarité

Laisser un commentaire